Le 4ème régiment de Chasseurs de Gap. « Toujours prêt, toujours volontaire », le
4ème RCh de Gap est le régiment de cavalerie blindée de la 27ème brigade d’infanterie de montagne (27ème BIM). Le 4ème RCh est créé en 1779, à partir des Volontaires de Clermont Prince, eux-mêmes levés en 1758 par Louis DE BOURDON-CONDE, prince de Clermont. Mais les règles de filiation font remonter l’origine du régiment encore plus loin dans le temps, à la création de Nancré Dragon en 1675, qui devint lui-même 4ème régiment de Chasseurs à cheval en janvier 1791. Le 4ème Chasseurs a participé aux campagnes de la Révolution et de l’Empire et au maintien de l’ordre en Kabylie de 1855 à 1859. Sous le second Empire, il est de la campagne d’Italie et lors de la 1ère Guerre mondiale, il s’illustre dans les batailles de l’Artois et de l’Aisne de 1915 à 1918. En 1940, il perd les trois quarts de ses effectifs en tenant tête au déferlement des panzers allemands. Le général DE LATTRE DE TASSIGNY dit d’eux à cette occasion : « Ils se sont conduits en héros » Reformé en 1951, il sert en Tunisie et en Algérie où il affirme son audace et sa ténacité. Son étendard renferme en ses plis le nom des batailles où les chasseurs se sont glorieusement illustrés : Biberach (1796), La Moskova (1812), Magenta (1859), Solferino (1859), Artois (1915) et Aisne (1918). Traversant le siècle et participant aux grands conflits dans lesquels la France est engagée, le 4ème RCh a affirmé son audace et sa ténacité face à l’adversaire. Il est détenteur depuis 1970 de l’étendard du 4ème Chasseurs d’Afrique, dont il porte la fourragère par décision ministérielle du 30 avril 1970. C’est à ce titre qu’il est jumelé avec le Light Dragoons, qui participa au coté du 4ème RCA à la fameuse charge de Balaklava en 1854.


Implantation : Le 4ème RCh est situé sur une colline à la sortie sud de la ville de Gap. Préfecture des Hautes-Alpes (05), Gap (40 000 habitants) bénéficie d’un climat méditerranéen tempéré par son altitude (750 m). Sa position géographique idéale la place au carrefour des grandes routes touristiques des Alpes.


Mission : Le 4ème RCh est le régiment de cavalerie blindée de la 27ème brigade d’infanterie de montagne (27ème BIM). Son rôle est de : · combattre en combinant les mouvements rapides et les feux puissants, variés et précis, · renseigner, notamment sur les intentions de l’adversaire, · contrôler de vastes zones.


Seul régiment de cavaliers montagnards, le 4ème RCh entretient des capacités uniques, combinant les savoir-faire de la cavalerie à la rusticité et à la technique des troupes de montagne. Cette spécificité montagne le prédispose à combattre dans des conditions climatiques rudes et sur des terrains escarpés. C’est pourquoi il est actuellement engagé chaque hiver en Afghanistan au sein du groupement tactique interarmes Kapisa ou des « operational mentoring and liaison teams » (OMLT - équipes de conseillers et instructeurs intégrées dans les unités opérationnelles de l’armée afghane).


Le régiment est aussi régulièrement engagé sur tous les autres théâtres d’opérations (Côte-d’Ivoire, Tchad, Kosovo, Sénégal…).


Composition : 3 escadrons de combat blindés / 1 escadron de reconnaissance et d’intervention anti-char / 1 escadron de commandement et de logistique / 1 escadron de réserve


Matériel : Le régiment est équipé d’ AMX revalorisés armés d’un canon de 105, d’ ERC armés d’un canon de 90 , de véhicules blindés légers (VBL) armés de mitrailleuse 12,7, de MILAN ou de mitrailleuse 7,65 et de véhicules de l’avant blindés (VAB). Il est aussi doté de différents moyens de transports de troupes, dont des véhicules articulés chenillés (VAC) des motos neige, et des véhicules de dépannage.


Formation : Dès leur arrivée au corps, les militaires du rang suivent une formation générale de 14 semaines au sein du centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM) de la 27ème BIM, situé dans l’enceinte même du 4ème RCh. Ils poursuivent avec une formation de spécialiste spécifique à l’emploi occupé au sein du régiment. Ils suivent également une formation initiale en montagne sanctionnée par l’obtention du brevet
d’alpiniste et de skieur militaire (BASM).


Emploi : · Officiers : fonction de commandement et de responsabilité. Ex : chef de peloton de combat, conseiller juridique, responsable de l’instruction, chargé de communication...
· Sous-officiers : poste d’encadrement et de gestionnaire. Ex : chef d’engin blindé, expert
montagne, chef d’atelier de maintenance mécanique, gestionnaire de ressources humaines, instructeur tir… /  Militaires du rang : spécialiste dans les unités combattantes ou dans des unités de soutien (Ex : pilote AMX 10RCR, tireur Milan, commando montagne, auxiliaire sanitaire, secrétaire, moniteur de sport, armurier, mécanicien, cuisinier…

Mise à jour le 13 septembre 2016

* 3 RCA

- Entre-deux guerres

- Algérie

- Mémoire de JP Soisson

- Les combats de El Karmoud

- Vie et destins des supplétifs d'Hammam Melouane

* 3 RCh

- Uniformologie

- Coiffes et coiffures

* Tués au combat

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© anciens3rch-rca 2007-2016