Le 9ème régiment de Chasseurs d'Afrique (9ème RCA) a été créé le 1er juillet 1941 à Mascara par la réunion des 5ème et 6ème escadrons des 3ème et 5ème régiments de Chasseurs d’Afrique. Il reçoit le 23 septembre 1941, la garde de l'étendard du 9ème régiment de chasseurs à cheval.

 

  • 1erjuillet1941 : création du 9ème RCA
  • 1eravril1959 : devient le 4ème régiment de Chasseurs d'Afrique
  • 3novembre1959 : nouvelle création du 9ème RCA
  • 1er octobre 1961 : dissolution du 9ème RCA
  • Tunisie : 1942 - 1943
  • Libération : 1944 - 1945
  • Allemagne : 1945
  • Algérie : 1956 - 1961

De novembre 1942 à mars 1943, durant la guerre du désert, il participe à la campagne de Tunisie contre l'armée allemande et italienne. Il prend part aux batailles de Pichon, Kef El Amar et Fondouk-El-Okbi. En juin 1943 rééquipé le tout premier avec du matériel américain (Tank Destroyer). Le 9ème régiment de Chasseurs d'Afrique devient le régiment de chasseurs de chars de la 1re division blindée de la 1re armée française. Le 16 août 1944, les premiers éléments du régiment débarquèrent à Sainte-Maxime lors du débarquement de Provence. Ils se distinguèrent à Aubagne et participèrent à l'investissement de Marseille et à la libération de Villefranche-sur-Saône. Durant ces combats, le 2ème escadron s'empare d'un train blindé et fait 300 prisonniers. Ce même train blindé servit par la suite à tourner La Bataille du rail.

En octobre 1944, toutes les unités sont engagées dans les Vosges puis participent à la percée sur l'Alsace. Ils atteignent le Rhin, prennent Altkirch et Mulhouse et livrent de durs combats dans la forêt de la Hardt à Heimsbrun, pont d'Aspach et enfin Colmar dernière grande étape de cette campagne de France avant le franchissement du Rhin. En avril 1945 débute pour le régiment la campagne d'Allemagne avec la 1ère DB dont la mission est de couper la retraite des forces allemandes de la Forêt-Noire en progressant rapidement vers la Suisse. Le régiment passe le Rhin à Benheim occupe le 20 avril Obendorf et les usines Mauser et après le franchissement du Neckar bouscule les résistances ennemies à Tuttlingen où il s'empare du pont sur le Danube. Il repousse encore de nombreuses attaques pour atteindre le 22 avril Stockach où 2 500 Allemands se rendirent sous la pression du 9ème RCA. Il arrive le premier sur l'Iller et le 30 avril il stoppe sa progression au pied des pics tyroliens recouverts de neige. Les armées nazies capitulent, la guerre est terminée.

 

Regroupé à Issoudun après la guerre le 9ème RCA n'y restera que peu de temps. Il embarque en 1946 pour l'Afrique du Nord où fusionnant avec le 9ème régiment de Spahis algériens, il s'installera à Batna pour huit années de paix.

 

Le 1er novembre 1954 à 3 heures du matin le quartier du 9ème RCA est attaqué par les rebelles algériens. Le Chasseur AUDAT, sentinelle, est tué pendant sa faction. Au cours des années suivantes la phase terroriste s'accentue. Le 9ème reçoit la mission de rechercher et de détruire les bandes rebelles ; d'assurer le maintien de l'ordre et la protection des biens. Le 1er avril 1959, le 9ème régiment de Chasseurs d'Afrique devient le 4ème régiment de Chasseurs d'Afrique.

Le 3 novembre de la même année le 9ème RCA est recréé et constitue le bataillon du secteur de pacification d'Imckermann de la zone nord oranais.

 

Il est dissous définitivement le 1er octobre 1961.

Mise à jour le 13 septembre 2016

* 3 RCA

- Entre-deux guerres

- Algérie

- Mémoire de JP Soisson

- Les combats de El Karmoud

- Vie et destins des supplétifs d'Hammam Melouane

* 3 RCh

- Uniformologie

- Coiffes et coiffures

* Tués au combat

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© anciens3rch-rca 2007-2016