RÉGIMENTS ET OFFICIERS DE CAVALERIE EN A[...]
Document Microsoft Word [182.5 KB]
Quartier Galliffet du 3ème RCA à Constantine 1887

Les Chasseurs d'Afrique et Spahis - la cavalerie d'Afrique - vont remplacer dés 1831, les escadrons de Chasseurs à cheval. Créé officiellement le 1er février 1833 à Bône en Algérie, le 3ème RCA est issu du 2ème et du 8ème escadron du 1er RCA. Le 3ème RCA comprend 5 escadrons français et 1 escadron indigène. En 1841, l'escadron indigène passe aux Spahis.

Campagnes du 3ème RCA

1833/54 : Algérie - 1854/56 : Armée d'Orient - 1856/59 : Algérie - 1859 : Italie - 1860 : Syrie - 1862/67 : Mexique - 1864 : Algérie - 1870/71 : France - 1871/79 : Algérie - 1881 : Tunisie - 1895 : Madagascar - 1909/11 : Maroc - 1914/18 : Grande Guerre - 1942/43 : Tunisie - 1944/45 : Libération - 1945 : Allemagne - 1956/62 : Algérie

L'ALGERIE : Le 3ème de "Chass d'Af" fût créé en 1833 à Bône en Algérie. Sa première campagne a été l'Algérie de 1833 à 1836 sur Bône, Guelma et Constantine. Suite à la prise de cette dernière, le 3ème RCA y installa sa garnison en 1837. Les années suivantes l'Algérie est devenue, pour ce régiment, un théatre d'opérations militaires ; Djemilla (1839), Tébessa (1842), l'Aurès (1845), Zaatcha (1849), Bougie (1850), Kabylie orientale (1852), Sahara (1853), l'Aurès  à nouveau en 1853.

LA CRIMEE : Rattaché à l'armée d'Orient entre 1854 et 56, le 3ème RCA participe aux combats de Traldir, de Tchemaîa et participe à la prise de Sébastopol en 1855. En 1856, le régiment s'embarque à destination de Philippeville.

L'ITALIE : En 1859, le 3ème RCA débarque à Gêne et marche sur Montebelo, Voghera, Novara et  prend part à la victoire de Solferino, la même année.

Affectation : 1er Corps d'Armée aux ordres du général BARAGUAY d'HILLIERS, à la 3ème Division du général BAZAINE : le 1er Zouaves, à la division de cavalerie : les 1er, 2ème et 3ème Chasseurs d'Afrique. (source : L'Armée d'Afrique 1830 - 1962 - Edition Lavauzelle)

LA SYRIE : Un escadron du 3ème RCA prend part aux colonnes du Liban durant trois mois, en 1860 de août au 14 octobre.

LE MEXIQUE : Embarqués le 9 septembre 1862, deux escadrons arrivent au Mexique le 2 novembre et entrent dans la composition du 2ème régiment de Marche de Chasseurs d'Afrique. Ils se battent à Puebla, Cholula, Atlisco en 1863, à Xérès et Guadalupe en 1864. Au cours de ce combat, le brigadier Pierre s'empara de l'étendard du 1er régiment de Lanciers de Zacatecas. Ils retournent en Algérie en 1867.

Expédition au Mexique.pdf
Document Adobe Acrobat [194.4 KB]

LA GUERRE de 1870 à 1871 : Le 3ème RCA embarque pour la France, le 18 juillet 1870 et est affecté à l'Armée du Rhin. Le 1er septembre, il charge à Floing, près de Sedan. Le général DUCROT qui demandait une nouvelle charge aux cavaliers eut comme réponse de la part du colonel de GALLIFFET ; " Oui, mon général, TANT QU'IL EN RESTERA UN". Depuis cette phrase deviendra la devise du régiment. Réaffectés à l'Armée de la Loire, les débris du régiment retournent à Constantine, le 2 mai 1871.

LA PERIODE 1871 à 1914 : Un détachement est envoyé à Madagascar en 1895. Les 1er et 4ème escadrons opèrent au Maroc occidental (de janvier 1908 à janvier 1909), le 2ème escadron (de avril 1911 à février 1913). En 1914, la garnison du 3ème RCA est à Constantine et deux escadrons sont à Sétif.

L'expédition d'El Amri : De 1871 à 1881, l'Algérie fut secouée par divers soulèvements localisés, dont les deux plus importants se situèrent en Kabylie (1871) et dans le sud Oranais (en 1881). Ces troubles donnèrent lieu à des expéditions, assimilables à des opérations de police, mais pouvant engager plusieurs colonnes mobiles composées de Tirailleurs, de Légionnaires, de Chasseurs d'Afrique et de Zéphyrs. En 1876, un soulèvement de la tribu des Bou Azid se déclenche à El Amri, à 48 km au sud de Biskra et nécessite l'intervention d'une colonne formée de troupes de la division de Constantine (éléments des 3ème Chasseurs d'Afrique, 3ème Zouaves, 3ème bataillon d'Afrique et 1er Tirailleurs algériens) aux ordres du général CARETERT TRECOURT, du 19ème Corps dArmée. Une première rencontre a lieu le 11 avril devant l'oasis. Le 3ème Zéphyrs s'y distingue et les rebelles perdent une cinquantaine d'hommes. La colonne après avoir rassemblé quelques renforts effectue le siège de l'oasis. Après un bombardement de trois jours les rebelles déposent les armes le 29 avril. Sources : L'Armée Française (1850-1914).

LA GUERRE de 1914 à 1918 : Le régiment quitte Constantine et embarque à Alger, le 5 août 1914 en laissant le 5ème escadron en dépôt. Il débarque à Sète deux jours plus tard et se dirige sur Lyon. Il devient le régiment de cavalerie du Corps d'Armée Colonial.

Durant toute cette guerre, le 3ème RCA restera sur le front de France. Il sera à en Argonne, puis dans les Ardennes belges, il combat le 22 août à Rossignol, participera à la retraite de la Marne et à la première bataille des Flandres d'octobre à novembre 1914. Il est aux tranchées en juin 1915 en Artois, puis en Champagne de juillet à octobre.  

Le 3ème régiment de Marche de Chasseurs d'Afrique est créé et le 3ème RCA devient le 7ème RCA. Réaffecté au 1er CA Colonial, le 3ème RCA est scindé en 2 demi régiments ; Les escadrons opèrent sur la Somme et en Champagne. Il assure la surveillance des routes et combat à Noyon sur l'Aisne (de avril à mai) et en Alsace (en juillet). Reconstitué en août 1918, il se battra en Picardie (mars), dans les Flandres (avril), sur l'Aisne (juin) et en Champagne (juillet). Le 17 novembre, le 3ème RCA entre en Lorraine à Dieuze et Bitche, aux côtés de la 129ème DI. Début décembre, il entre en Allemagne et stationne dans le Palatinat jusqu'au 2 avril 1919. Rejoignant le 3ème escadron stationné à Lyon depuis le 20 août, il embarque à Marseille le 19 juillet 1919, pour l'Algérie.

L'ENTRE DEUX GUERRES : Le régiment est complet en Algérie, fin août 1919. Les 1er et 2ème escadrons à Sétif, le 3ème à Guelma, le 4ème à Constantine. Des détachements sont en opération au Maroc (août 1921), au Levant (septembre 1921) et en Tunisie (1922). Il se transformera en deux groupes d'escadrons et 1 EHR (escadron hors rang) ; le premier motorisé et le deuxième monté, entre avril et septembre 1933.

1er GE (motorisé) : Le 1er escadron porté de mitrailleuses et d'engins, le 2ème escadron en AMC et moto

2ème GE (à cheval) : Le 3ème et le 4ème escadrons

Un 5ème escadron s'est formé en 1938, équipé d'automitrailleuses, par des sous officiers venant de France.

L'armée actuelle comprend le 1er régiment de Spahis stationné à Valence et le 1er régiment de Chasseurs d'Afrique à Canjuers, régiments de Tradition.

LA GUERRE de 1939 à 1945 : Entre mars et début juillet 1939, juste avant les hostilités, un groupe d'escadrons motorisé fut envoyé à Médénine et Gabés dans le Sud Tunisien. Le 3ème RCA restructuré précédemment est entièrement motorisé. Dans le cadre de l'Armée d'Armistice, le 3ème RCA a 3 groupes d'escadrons et 1 EHR ; est entièrement motorisé, en mai 1941. Cependant en juillet 1941, le 2ème GE devient hippomobile. Il se sépare du 3ème groupe d'escadrons au profit du 9ème RCA, nouvellement créé. Durant la campagne de Tunisie, le 3ème RCA appartenant à la BLM, opère à Gades, Gafsa, Fériana, Kasserine, Sidi Bouzid, Ousseltia. De retour à Constantine en 1943, il se porte sur Bellevue près de Mostaganem où dès juin, il touche le matériel américain. Le 3ème RCA devient le régiment de reconnaissance de la 1ère DB.

Le 15 août 1944, le 5ème escadron débarque en Provence et participe à la prise de Toulon et de Marseille. Le reste du régiment embarque à Oran au début septembre pour débarquer à La Nartelle, le 9 septembre. Il est rattaché aux combat-commands de la 1ère DB. Après avoir remonté la vallée du Rhône, via Dijon, le 13 et Lure, le 19 septembre, il combat dans les Vosges, à Giromagny, à Servance, à Melizay avant de rentrer en Alsace et de participer à la prise de Mulhouse. En février 1945, il assure la surveillance du Rhin, à Carspach, qu'il traverse près de Huningue, le 25 avril.  En Allemagne, le régiment traverse Lörrach (25 avril), Radolfzell (27 avril) et arrive à Kandel et Landau, le 8 mai. 

En juillet 1945, après l'armistice, le régiment s'installe à Obermoschel occupant le Palatinat et détache un escadron de marche à Berlin.

L'APRES GUERRE : Le régiment est renvoyé en France, le 27 octobre 1945 et s'installe à Fontenay le Comte avant de s'embarquer à Marseille pour l'Algérie, le 21 mai 1946. Il stationnera à Maison-Carré et rejoint Tlemcen, en août.  Renvoyé en Allemagne en octobre 1948, il stationne dans le Würtemberg, à Weingarten et Ravensburg et un escadron est envoyé à Langenargen. Participant aux expériences "Javelot" en 1954, il devient le régiment de reconnaissance de la 7ème DMR, en mars 1955.  Il sera de retour en Algérie le 11 mars 1956.

LA GUERRE d'ALGERIE : Le 3ème RCA débarque le 1er avril 1956 en Algérie et stationne à l'Arba, à Rovigo et à Rivet et opère dans les régions de Kenchela et M'sila en grande Kabylie.  Le régiment est désigné dans la "Force A" et son 3ème escadron débarque à Port Fouad en Egypte, le 8 novembre. Le reste du régiment embarque le 9 novembre et débarque le 12 suivant sur le "Pasteur". Le 3ème RCA occupe jusqu'en juin 1959, la Maison Blanche, Ain-Taya, l'Arba et Rovigo, puis il est envoyé sur Tebessa en août suivant. Là, il opère au Quartier de Bekkaria jusqu'en 1961, puis il occupe le sous secteur de'El ma el Abiod de 1961 à 62. Ensuite, il sera stationné entre Constantine et Oued-Zenatie avant d'embarquer pour la France, le 6 février 1963 où il rejoint Sissonne pour y être dissous le 28 février, après 131 ans au service de la France.

Le 3ème RCA quitte pour la dernière fois l'Algérie. Les honneurs sont rendus à son étendard (au premier plan le chef d'escadrons HUET, dernier chef de corps) sur les quais du port de Bône, au pied de la passerelle du paquebot Sidi Bel Abbès, au moment où l'effectif restant s'apprête à embarquer pour Marseille, d'où il rejoindra en chemin de fer le camp de Sissonne, là où le régiment sera dissous à la fin du même mois.

"TANT QU'IL EN RESTERA UN"

Photo : Philippe BOUTTEAU

Mise à jour le 13 septembre 2016

* 3 RCA

- Entre-deux guerres

- Algérie

- Mémoire de JP Soisson

- Les combats de El Karmoud

- Vie et destins des supplétifs d'Hammam Melouane

* 3 RCh

- Uniformologie

- Coiffes et coiffures

* Tués au combat

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© anciens3rch-rca 2007-2016